Comment ouvrir une jardinerie ?

Si vous désirez ouvrir une jardinerie, sachez qu’aucun diplôme n’est nécessaire. Bonne nouvelle ! Cependant, il est tout de même recommandé de se renseigner au préalable sur les éléments nécessaires pour réussir votre projet. Découvrez ici tout ce que vous devez savoir avant d’ouvrir votre jardinerie.

Réaliser une étude de marché

L’étude de marché est indispensable pour ouvrir votre jardinerie. En effet, cela va notamment permettre de savoir si votre projet est viable ou non. Vous pourrez aussi réfléchir à votre future stratégie marketing pour vous différencier de vos concurrents. Il sera aussi nécessaire et indispensable d’étudier votre concurrence et d’analyser clairement les attentes de votre clientèle.

La réglementation

Bien évidemment, il est nécessaire de connaître la réglementation avant d’ouvrir votre jardinerie. Sachez qu’aucun diplôme n’est exigé. Cependant, il est fortement recommandé d’avoir obtenu un Capa ou Bepa pour disposer des connaissances nécessaires en horticulture et en jardinerie. Lorsque vous vous installerez à votre compte, il sera nécessaire de vous inscrire au registre du commerce et des sociétés, c’est obligatoire en France. Sachez également que depuis le 4 août 2008, vous avez le droit de créer une surface d’implantation de 1 000 m² et non plus 300 m². Si vous désirez ouvrir une jardinerie avec un espace animalerie, c’est possible. Cependant, il est nécessaire de respecter certaines règles d’hygiène et de réaliser des contrôles vétérinaires de manière régulière.

Choisir le concept de sa jardinerie

Une fois que vous aurez réalisé votre étude de marché, il sera alors nécessaire de choisir votre type de jardinerie. En effet, soit vous optez pour une jardinerie sous enseigne soit pour votre propre jardinerie, de manière indépendante. La franchise vous permet notamment de bénéficier d’une image de marque grâce au réseau et de tarifs négociés. Prenez le temps de bien évaluer tous les avantages et les inconvénients de chaque concept.